courtrai

COURTRAI
14 OCTOBRE / OCTOBER 1918

 

 

 

 

 

La bataille de Courtrai (également connu sous le nom de la deuxième bataille de la Belgique ( français : 2ème Bataille de Belgique ) et la bataille de Roulers ( français : Bataille de Roulers ) ) fait partie d'une série d'offensives dans le nord de la France et le sud de la Belgique qui a eu lieu à la fin de Septembre et Octobre 1918.


Après la cinquième bataille d'Ypres et la rupture de succès de la ligne Hindenburg , plus au sud , les Alliés conçu une stratégie de poursuite des Allemands pour aussi longtemps que possible , avant que le mouvement a été arrêté par les pluies d'hiver . [ 1 ] de boue et un effondrement de la offre système avait arrêté l'avance des , Groupe d' Armées des Flandres ( GAF ) se terminant le cinquième bataille d'Ypres (28 Septembre - 2 Octobre ) . [ 2 ] À la mi- Octobre GAF ( comprenant douze divisions belges , dix divisions de la Deuxième armée britannique ) et six divisions de la sixième armée française , sous le commandement du roi Albert Ier de Belgique avec le Degoutte général français en tant que chef d'état-major , était prêt à reprendre l'offensive .

bataille

L'offensive a commencé à 05h35 le 14 Octobre, avec une attaque par la GAF de la rivière Lys à Comines le nord de Dixmude . Le barrage roulant britannique a progressé à un taux de 100 mètres (91 m) par minute , beaucoup plus rapide et beaucoup plus loin que la pratique en 1917 , dans l'attente qu'il y aurait peu de résistance de l'infanterie allemande . [ 4 ] Dans la soirée les forces britanniques avait atteint les hauteurs qui dominent Werviq , Menin et Wevelghem dans le sud ; plus au nord, les Britanniques s'emparent de Morslede et fermé jusqu'à Gulleghem et Steenbeek . Troupes belges sur la gauche atteint Iseghem , les troupes françaises et les troupes ont encerclé Roulers plus belges capturés Cortemarck . [ 5 ] Roulers chuté le lendemain et le 16 Octobre de la Colombie- lieu de la rive nord de la Lys jusqu'à Harlebeke et avaient traversé la rivière à plusieurs points [6 ] le 17 Octobre Thourout , Ostende , Lille et Douai ont été récupérés ; . Bruges et Zeebrugge ont chuté de 19 Octobre et la frontière néerlandaise a été atteint le jour suivant [ 7 ] la traversée de la Lys et la capture de Courtrai par . la Deuxième armée britannique le 19 Octobre , a conduit à une retraite allemande sur le front de la Ve armée plus au sud , qui entourait Lille le 18 Octobre . [ 8 ] le lendemain, les britanniques étaient à Roubaix et Tourcoing et par la soirée du 22 Octobre l' Colombie avait atteint l'Escaut de Valenciennes à Avelghem . [ 9 ]

conséquences

Au moment où l'armistice avait été signé , la ligne de front avait progressé en moyenne de 45 miles ( 72 km ) et a couru de Terneuzen , à Gand , le long de l'Escaut à Ath et de là à Saint- Ghislain où il lié avec le BEF sur la Somme

The Battle of Courtrai (also known as the Second Battle of Belgium (French: 2ème Bataille de Belgique) and the Battle of Roulers (French:Bataille de Roulers)) was one of a series of offensives in northern France and southern Belgium that took place in late September and October 1918.

  

Background

After the Fifth Battle of Ypres and the successful breaking of the Hindenburg Line further south, the Allies conceived a strategy of pursuing the Germans for as long as possible, before movement was stopped by the winter rains.[1] Mud and a collapse of the supply-system had stopped the advance of the Groupe d'Armées des Flandres (G.A.F.) ending the Fifth Battle of Ypres (28 September – 2 October).[2] By mid-October the GAF (comprising twelve Belgian divisions, ten divisions of the British Second Army) and six divisions of the French Sixth Army, under the command of KingAlbert I of Belgium with the French General Degoutte as Chief of Staff, was ready to resume the offensive.[3]

Battle

The offensive began at 5:35 a.m. on 14 October, with an attack by the GAF from the Lys river at Comines northwards to Dixmude. The British creeping barrage advanced at a rate of 100 yards (91 m) per minute, much faster and much further than the practice in 1917, in expectation that there would be little resistance from German infantry.[4] By the evening the British forces had reached high ground which dominated Werviq, Menin and Wevelghem in the south; further north the British captured Morslede and closed up to Gulleghem and Steenbeek. Belgian troops on the left reached Iseghem, French troops surrounded Roulers and more Belgian troops captured Cortemarck.[5] Roulers fell the next day and by 16 October the British held the north bank of the Lys up to Harlebeke and had crossed the river at several points.[6] By 17 October Thourout, Ostend, Lille and Douai had been recaptured; Brugesand Zeebrugge fell by 19 October and the Dutch border was reached the following day.[7] The crossing of the Lys and the capture of Courtrai by the British Second Army on 19 October, led to a German retreat on the front of the Fifth Army further south, which encircled Lille on 18 October.[8] Next day the British were in Roubaix and Tourcoing and by the evening of 22 October the British had reached the Scheldt from Valenciennes to Avelghem.[9]

Aftermath

By the time the Armistice had been signed, the front-line had advanced an average of 45 miles (72 km) and ran from Terneuzen, to Ghent, along the River Scheldt to Ath and from there to Saint-Ghislain where it linked up with the BEF on the Somme

ONT COMBATTU / FOUGHT

 

TUÉ AU COMBAT / KILLED IN ACTION

BLAKE John - Inuit

BLESSÉ / WOUNDED IN ACTION

MCDONALD Robert - Mi'kmaq

MÉDAILLÉS / AWARD A MEDAL
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×