2eme bataille d'ypres

2eme BATAILLE D'YPRES / YPRES 2nd BATTLE
21 AVRIL - 25 MAI 1915 / APRIL 21ST - MAY 25TH 1915

 

 

 

 

 

Deuxième bataille d'Ypres

La deuxième bataille d'Ypres constitua le premier grand engagement des Canadiens.

Une importante position alliée

En 1915, les Allemands attaquaient la Russie dans l'est. Sur le front occidental, ils étaient surtout sur la défensive, mais ils continuaient à organiser des attaques locales lorsque les conditions étaient favorables. Pour mettre à l'épreuve les défenses alliées, couvrir les déplacements de troupes vers le front oriental et tester leur nouvelle arme, le chlore gazeux, les Allemands se préparèrent à une offensive limitée en Belgique au printemps 1915 contre le saillant d'Ypres, une protubérance dans les lignes alliées. Dernière grande ville belge aux mains des Alliés, Ypres assurait une position défensive depuis laquelle protéger les ports français de la Manche. Il fallait la conserver.

Canadiens gazés pendant la bataille

Le 22 avril, deux brigades canadiennes étaient sur les lignes de front, une troisième étant en réserve près d'Ypres. À 17 heures, les Allemands lancèrent des gaz contre la 45e division (algérienne) française, à la gauche des Canadiens. Un énorme nuage de gaz vert-jaune de plusieurs kilomètres de long dériva vers les lignes françaises. Quand il atteignit leur position, les troupes françaises étouffèrent ou fuirent, yeux et gorges brûlés par le gaz.

Le gros du gaz ne toucha pas les Canadiens, mais la retraite française avait exposé le flanc gauche canadien et menacé de détruire l'ensemble de la position alliée dans le saillant. Les unités du général Alderson changèrent de position pour couvrir la brèche, mais l'attaque au gaz allemande avait créé un trou énorme de plusieurs kilomètres de large dans la ligne alliée.

Du 22 au 25 avril, les Canadiens combattirent avec ténacité pour défendre cette position exposée. Surclassés en nombre, avec moins de canons, et débordés, ils subirent cette fois, le 24 avril, une attaque directe au chlore gazeux. Les Canadiens contre-attaquèrent pour ralentir l'avancée allemande et perdirent ensuite lentement du terrain, gagnant un temps précieux pour permettre à des troupes britanniques de monter à l'assaut.

Une nouvelle réputation, mais de lourdes pertes

L'épreuve du feu de la division canadienne à Ypres mérita aux Canadiens une réputation de troupes endurantes et fiables, mais ils avaient payé un prix élevé : environ 6000 pertes au cours de la bataille de quatre jours.

Second Ypres

The Second Battle of Ypres marked the Canadians' first major engagement.

An Important Allied Position

In 1915, the Germans were attacking Russia in the east. On the Western Front, they were mostly on the defensive, though they continued to mount local attacks if conditions were favourable. To probe Allied defences, cover the movement of troops to the Eastern Front, and test their new weapon, chlorine gas, the Germans prepared for a limited offensive in Belgium in spring 1915 against the Ypres salient, a bulge in the Allied lines. The last major Belgian town in Allied hands, Ypres provided a defensive position from which to protect French ports on the English Channel. It had to be held.

Canadians Gassed in Battle

On 22 April, two Canadian brigades were in the front lines, with a third in reserve near Ypres. At 5 p.m., the Germans released gas against the French 45th (Algerian) Division to the Canadians' left. An enormous green-yellow gas cloud, several kilometres long, drifted towards the French lines. When it rolled over their positions, French troops either suffocated or fled, their eyes and throats burning from the chlorine.

Most of the gas missed the Canadians, but the French retreat had exposed the Canadian's left flank and threatened the destruction of the whole Allied position in the salient. General Alderson's units shifted positions to cover the gap, but the German gas attack had torn a huge hole, several kilometres wide, in the Allied line.

From 22 April to 25 April, the Canadians fought tenaciously to defend this exposed position. Outnumbered, outgunned, and outflanked, on the 24th they faced a second, this time direct, chlorine gas attack. The Canadians counterattacked to stall the German advance, and then slowly gave ground, buying precious time for British troops to be rushed forward.

A New Reputation but High Casualties

The Canadian Division's trial-by-fire at Ypres earned the Canadians a reputation as tough and dependable troops, but they had paid a high price: some 6,000 casualties over the four-day battle. 

TUÉ AU COMBAT / KILLED IN ACTION

BRANT Cameron donald - Mohawk.

BLESSÉ / WOUNDED IN ACTION

 

MÉDAILLÉS / AWARD A MEDAL
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×